je m’engue… avec ma femme : qui trinque ?


développement de l'enfant, éducation bienviellante / dimanche, avril 22nd, 2018

Bonjour à vous lecteurs de mes articles. Je prends toujours autant de plaisir à les écrire et partager avec vous mes découvertes, mes sensations, mes joies et mes peines dans ce dur labeur qui est celui d’être parent…j’exagère un peu sur la pénibilité  🙂

Heureusement qu’il y a aussi beaucoup (énormément) de bon moments de partage avec nos chérubins, de rires, de câlins et de bisous.

Aujourd’hui, je vais vous parler de la façon dont  beaucoup d’entre nous gèrent les disputes avec son conjoint. Et le stress du boulot, que l’on ramène en général à la maison, sous forme de fatigue ou de lassitude, et les contraintes et les frustrations de la vie en général.

dispute couple
dispute couple

Il parait qu’un couple qui se dispute est un couple sain, qui exprime ses différences et ses frustrations, au lieu de garder en nous des non-dits qui sont comme la cocotte-minute qui va exploser.

Alors à ce stade, je relativise : il faut quand même que ce soit modéré : un couple qui s’engueule à longueur de journée pour des petites riens, est un couple qui ne s’entend pas du tout , et qui va certainement déboucher vers un divorce. C’est d’ailleurs un des signes précurseur quand tout en l’autre agace . Je ne sais plus où j’ai lu ça mais c’est plein de bon sens. Donc a priori, un peu de dispute OK, c’est un couple qui communique, qui crève l’abcès, et qui ne garde pas les rancœurs. Un couple qui se dispute à longueur de journée…ben pas besoin de faire de dessins…

Donc, bien sur , je prends ici le cas d’un couple encore « amoureux » qui se dispute de temps en temps.

L’un prend le dessus sur l’autre et l’autre est frustré. Ou la hache de guerre est enterrée trop vite pour éviter d’envenimer les choses, et du coup un colère sournoise reste en nous, latente et prête à ressortir à la moindre étincelle.

Et qui va déclencher cette étincelle ??????? Petit chéri ou pupuce d’amour, qui a juste eu le malheur de se trouver au mauvais moment au mauvais endroit. Il suffira pour ça de renverser trois malheureuses gouttes d’eau sur la table pour que la foudre s’abatte sur sa petite tête.

« mais enfin tu ne peux pas faire attention? Regarde ce que tu as fait, la table est inondée. Même un bateau de la taille du Titanic pourrait flotter sur cette mare que tu as renversé »

« Le tita quoi papa ??? »

« Ah me répond pas, va chercher la lingette »

Et à peine finit cette phrase, vous lisez dans les yeux de votre enfant toute la détresse du monde. De celui qui ne comprend pas ce qui lui arrive, pourquoi à lui, pour si peu, alors qu’en général , s’il renverse son verre complet, vous le prenez avec philosophie et lui dites:

« Ne t’inquiètes pas mon grand, ça arrive à tout le monde »

En général c’est à ce moment la que vous comprenez la connerie de votre comportement (excusez l’expression 🙂 ). Et surtout de son caractère injuste.

Je pense qu’on a tous vécu ce genre de situation. J’en avais conscience, et je cherchais à lutter contre ce genre de comportement. Mais je ne savais pas trop pourquoi je réagissais comme ça.

dispute couple
dispute couple

Inscrivez vous à la NEWSLETTER afin de ne louper aucun conseil et recevez en cadeau le kit GRATUIT de démarrage de la parentalité positive.

Isabelle Filliozat, dans son livre « il n’y a pas de parents parfaits » explique bien le pourquoi du comment. Et je dois dire que ce n’est pas trop glorieux.

En résumé, pour faire simple, on n’ose pas en général aller trop loin dans la dispute avec notre conjoint, qui a le pouvoir de partir si vraiment ça se passe trop mal. Ce que ne feront pas nos enfants.

Donc on s’en prend à ceux qui sont en  « état de faiblesse et de dépendance »  vis-à-vis de nous. Pas très glorieux je vous l’ai dit.

Mais je ne cherche pas à culpabiliser qui que ce soit. Ni à me poser en justicier, ou en donneur de leçon de morale.

Il faut en prendre conscience pour lutter efficacement contre ce phénomène. Je m’étais déjà aperçu de mon comportement et je cherchais à lutter, avec plus ou moins d’efficacité. Le fait d’avoir compris l’origine de pourquoi j’agissais ainsi m’a facilité la tache .

Essayez d’être votre propre coach. Quand vous sentez monter la colère qui va se déverser sur votre enfant, alors qu’il n’y est pour rien, respirez . Imaginez la culpabilité que vous allez ressentir après l’avoir disputé juste pour vous défouler de votre colère. Pensez à la dernière rigolade avec , que vous l’aimiez quand il vous a fait un câlin et vous a dit « je t’aime papa ou maman »

Et j’espère que ça vous aidera à vous défouler sur autre chose :-).

Conclusion

N’hésitez pas à partager et à faire connaitre cet article. Auprès de parents qui seraient intéressés par ce thème .

cliquez sur le lien si vous voulez connaitre plus la discipline positive 

je suis formateur en discipline positive de Jane Nelsen et Lynn Liott , j’anime des ateliers , des séminaires et des conférences sur comment appliquer la Discipline Positive,  dans votre vie familiale.

Et si vous voulez me connaitre plus , allez sur la page a propos ou présentation du blog . 

n’hésitez pas à me joindre par mail pour connaitre les dates des prochains ateliers.

Et laissez moi vos commentaires pour me dire si vous voulez plus d’articles comme celui ci sur les clés de la réussite scolaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.