C’est quoi l’éducation positive ?


éducation bienviellante / samedi, juin 2nd, 2018

éducation positive: L’éducation que nous donnons à nos enfants est primordiale dans la construction des adultes qu’ils vont devenir. Tout se joue dans l’enfance, et les choses que nous leur inculquons et gravons dans leur cerveau, et la façon dont nous le leur apprenons, auront des conséquences positives ou négatives sur leur devenir.

Notre métier de parents, auquel nous ne sommes pas du tout préparé, ni formé d’ailleurs, nous met dans les mains de lourdes responsabilités. Sur quels modèles d’éducation pouvons-nous s’appuyer ? Qu’est ce que l’éducation positive et bienveillante ? Peut-on l’opposer à ce que nous nommerions l’éducation négative ?

Je vais vous expliquer dans cet article à quoi cela correspond. Et comment mettre cette éducation en place dans votre quotidien.

Comment définir l’éducation positive ?

Quelque soit le terme utilisé : éducation bienveillante, éducation positive, parentalité bienveillante et positive, discipline positive, parentalité respectueuse, …nous sommes globalement (à quelques petites différences près) dans le même concept. Celui d’être présent pour nos enfants, afin de les accompagner dans leur épanouissement et leur développement social et affectif.

éducation positive
éducation positive

Ces mouvements se fondent sur plusieurs concepts clés, comme la bienveillance, l’empathie, le soutien, la confiance, le droit à l’erreur.

L’objectif étant d’accompagner les enfants à devenir des adultes autonomes, responsables et bien sur épanouis.

Même si on en parle de plus en plus de nos jours, il ne faut pas croire que ces concepts soient récents. Les prémisses de la Discipline Positive, développée ensuite par Jane Nelsen, proviennent des travaux des travaux du docteur Adler pendant le début du 20ème siècle à Vienne.

 Marshall B. Rosenberg, fondateur de l’idéologie de la « communication non violente » (CNV) , développée dans les années 70, est aussi une des bases de ce qu’on appelle l’éducation bienveillante.

Quelques concepts de base

Afin de commencer à entrer dans une éducation positive, je vais vous donner quelques conseils généraux qui définissent bien la philosophie de ce courant de pensée.

  • Avoir confiance en son enfant : ne pas voir ses enfants comme de petits diablotins, ou de petits sauvages à canaliser de gré ou de force. Il ne s’agit pas d’être laxiste ou permissif, mais l’éducation n’est pas une guerre avec un gagnant (souvent le parent) et un perdant (souvent l’enfant).
  • Savoir écouter : prendre du temps tous les jours pour chaque enfant individuellement. Même que cinq minutes quotidiennement chacun. Il faut savoir écouter ses enfants, qu’ils puissent exprimer souhaits, appréhension, désirs, …
  • Savoir encourager : n’hésitez pas à encourager et supporter ses enfants. C’est bête mais mes parents n’étaient pas du genre à exprimer leurs sentiments vis-à-vis de mon frère et moi. Et du coup, je prenais cela pour de l’indifférence. Si on dit à nos enfants que nous sommes contents d’eux, ils se sentiront valorisés. Et cela sera positif pour eux
  • Savoir s’excuser : il n’y a pas de parents parfaits. Même en étant formateur en Discipline Positive, il m’arrive de perdre mon sang froid et de m’agacer, voire de crier sur mes enfants. Savoir s’excuser permet de renouer la confiance, qui pu être écorné par un comportement parental excessif ou injuste.
  • Le droit à l’erreur : un concept fondamental dans l’éducation positive est d’accorder aux enfants le droit à l’erreur. L’échec est un merveilleux outil d’apprentissage. Il convient dès lors de ne pas s’en priver 🙂 . Beaucoup de problèmes de confiance en eux des adultes viennent de leur peur de perdre. Autant ne pas la transmettre à nos loulous.

Les comportements positifs

  • La force de l’exemple : nous sommes leur premier modèle. Autant en profiter. Et en faire quelque chose de positif. Car cela pourrait vite devenir pesant quand on y réfléchit bien. Comment dire à son enfant de persévérer à l’école, si nous-mêmes nous baissons les bras à la première difficulté.
  • Eviter la négation : il est prouvé que cela est difficile pour un jeune enfant de comprendre le sens d’une phrase avec structure négative : par exemple, plutôt que de lui dire « ne cours pas », il est préférable de dire « marche plus lentement »
  • Lire ensemble : il peut être intéressant de se construire un rituel de lecture, comme nous l’avons fait avec nos enfants avant de qu’ils s’endorment. Déjà, cela permet de partager un moment convivial avec eux, de s’amuser à lire des histoires amusantes. Mais c’est aussi la possibilité d’apprendre : un vocabulaire varié et enrichi, l’histoire avec les livres sur les chevaliers ou les vikings. Et ensuite, pourquoi ne pas lui lire des livres en anglais afin qu’il se fasse aux langues étrangères.
  • Bien sur rire : quel bonheur de partager un fou-rire avec ses enfants. En plus de faire du bien, on lui envoie un message de joie et de bonheur, et cela permet également d’évacuer les tensions de la journée
  • ADAPTEZ : il est important de tester les différents outils proposés par l’éducation bienveillante. C’est une science humaine, donc ce qui marchera avec l’un ne fonctionnera peut être pas avec l’autre. L’interaction avec les enfants fait qu’on ne peut pas reproduire une recette toute faite qui a fonctionné avec le fils de votre meilleure amie. Il faudra essayer , faire des tests, et laisser du temps au temps. Quand vous vous mettrez à la bienveillance, il faudra déjà du temps pour que vous changiez vos habitudes. Mais également du temps pour que vos enfants comprennent que vous avec un mode de fonctionnement différent.

Bienveillance

éducation positive
éducation positive

Il serait erroné de dire qu’il existe une éducation négative. Car voyons le bon coté des choses, il y a de la bienveillance et de l’amour chez chaque parent. C’est juste que dès fois , on se fait rattraper par des pensées erronées, ou par la fatigue et le stress de la vie quotidienne.

Mais, sachez que nos enfants n’ont pas besoin de parents parfaits. Juste de savoir et être convaincu que nous les aimons, quoiqu’il arrive, quoiqu’ils fassent 🙂

Inscrivez vous à la NEWSLETTER afin de ne louper aucun conseil et recevez en cadeau le kit GRATUIT de démarrage de la parentalité positive.

Conclusion

N’hésitez pas à partager et à faire connaitre cet article. Auprès de parents qui seraient intéressés par ce thème .

cliquez sur le lien si vous voulez connaitre plus la discipline positive 

je suis formateur en discipline positive de Jane Nelsen et Lynn Liott , j’anime des ateliers , des séminaires et des conférences sur comment appliquer la Discipline Positive,  dans votre vie familiale.

Et si vous voulez me connaitre plus , allez sur la page a propos ou présentation du blog . 

n’hésitez pas à me joindre par mail pour connaitre les dates des prochains ateliers.

Et laissez moi vos commentaires pour me dire si vous voulez plus d’articles comme celui ci sur le thème suivant : l’éducation positive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.