Bonbons : attention danger


Général / samedi, mai 19th, 2018

Le danger des bonbons. Qui ne se souvient pas des sucreries que l’on a mangé étant petit ? Qui n’a pas de joyeux souvenirs qui reviennent à la surface à la vue des étalages de bonbons sur la fête foraine ? J’avoue que je ne résiste pas à m’en prendre une fois par an sur la fête du village, qui a lieu en juillet. Bien que je ne les finisse jamais, et que mes enfants s’en chargent. Même Renaud dans sa chanson Mistral Gagnant chantait un hymne aux bonbons de son enfance.

Et pourtant, il y a danger. Ne serait ce qu’à cause de leur composition : colorants, additifs, présence d’ingrédients allergènes, et bien sur sucres en excès. On parle par exemple notamment du danger  du e171, ou encore dioxyde de titane.

Mais avouons le, ils restent quand même un des produits à consommer préférés de nos enfants : le sucre a un fort pouvoir sur le cerveau comme le montre cette étude 

On parle même d’addiction au sucre, au même titre que n’importe quelle drogue. En plus, faisons confiance au service marketing de l’industrie alimentaire, pour nous packager tout ça avec de jolies couleurs et des formes rigolotes (j’ai même vu des bonbons en forme de tour Eiffel).

Le danger des bonbons
Le danger des bonbons

Le danger des bonbons.

Mais attention aux conséquences à l’abus de bonbons. Tout d’abord, les premiers risques courus avec l’excès de consommation sont les caries, le diabète et l’obésité. Et ceci d’autant plus si l’enfant aura tendance à boire beaucoup de sodas.

Mais les autres conséquences sont que ces produits sucrés à l’excès vont couper l’appétit. Et cela se fera au détriment des bons aliments comme les protéines, les légumes et les fruits.

En plus, les enfants accros aux bonbons courent le risque de ne pas boire assez d’eau, ce qui est dommageable sur la santé, quand on sait ce qu’encoure celui qui ne boit pas assez : fatigue, irritabilité, etc…

Le danger réel est que les enfants souffrent de carences nutritionnelles.

Inscrivez vous à la NEWSLETTER afin de ne louper aucun conseil et recevez en cadeau le kit GRATUIT de démarrage de la parentalité positive.

Que faut-il faire ?

Déjà réduire leurs consommations de bonbons en ne leur laissant pas à portée de main. Contrôlez la périodicité à laquelle les enfants vont en manger. Il serait illusoire de ne pas leur en donner de temps en temps. Et est ce souhaitable ?

Par exemple nous, nous leur en offrons qu’au moment du goûter et jamais en dehors de ces moments la. Sauf si on va au cinéma, puisqu’en général, notre aîné aime en manger, tandis qu’Apo va préférer des pop-corn.

Le danger des bonbons
Le danger des bonbons

Et encore, ce n’est pas à tous les goûters, et même plutôt le week-end. On essaye des leur faire manger d’autres choses aussi : compotes, chocolats, fruits, biscuits.

Le but, c’est d’éviter de leur donner le goût du sucré, et qu’ils s’habituent à celui-ci. Personnellement, j’ai une astuce si j’ai envie de sucré : je mange des fruits. Ceux-ci sont en général très sucrés, et j’arrive à berner mon cerveau ainsi, qui ne me réclame pas du coup des sucreries, bonbons ou gâteaux.

Conclusion

N’hésitez pas à partager et à faire connaitre cet article. Auprès de parents qui seraient intéressés par ce thème .

cliquez sur le lien si vous voulez connaitre plus la discipline positive 

je suis formateur en discipline positive de Jane Nelsen et Lynn Liott , j’anime des ateliers , des séminaires et des conférences sur comment appliquer la Discipline Positive,  dans votre vie familiale.

Et si vous voulez me connaitre plus , allez sur la page a propos ou présentation du blog . 

n’hésitez pas à me joindre par mail pour connaitre les dates des prochains ateliers.

Et laissez moi vos commentaires pour me dire si vous voulez plus d’articles comme celui ci sur le thème suivant : Le danger des bonbons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.