8 conseils sur le sport chez les enfants


développement de l'enfant, Général / dimanche, mai 27th, 2018

« Sport enfant » sont deux mots que l’on associe de plus en plus. Et c’est tant mieux. Les bienfaits de l’activité physique ne sont plus à démontrer. Quelque soit l’âge d’ailleurs. J’ai vu récemment un reportage sur des papys qui commençaient à courir à l’âge de 70 ans. Sans aucun parcours sportif auparavant. Et rapidement, les effets positifs se sont fait sentir pour eux.

C’est d’autant plus vrai pour les jeunes enfants. L’activité physique est même nécessaire. Et on peut démontrer les bienfaits, à la fois sur le plan physique, et sur le plan psychologique.

sport enfant
sport enfant

Toutefois, pour que cela reste bénéfique, il faut absolument que cette pratique soit contrôlée, et bien sur encadrée. Car, il faut savoir que le surentrainement peut avoir des conséquences sur la santé. Notamment, cela peut entraîner des perturbations de la croissance. Ce qui va à l’encontre du but recherché.

Les bénéfices du sport chez les enfants

Il n’y a pas de doutes sur ce point : le sport est bénéfique pour les enfants. Tous les médecins et psychologues vont le diront.

Il y a plusieurs avantages : tout d’abord physique, ce qui parait évident et est le premier bénéfice recherché en pratiquant un sport. Mais, il y en a d’autres. Comme par exemple sur les plans psychologique ou intellectuel. Dernier avantage, mais pas des moindres : le sport a un rôle important à jouer dans la socialisation des enfants.

Il faut savoir que chaque sport a ses propres particularités, et que selon les atouts recherchés, ou selon la personnalité des enfants, certaines pratiques sportives seront à favoriser. Un enfant timide pourra prendre confiance en lui, et apprendra à mieux s’extérioriser dans un sport de groupe. Un enfant au comportement nerveux sera amené à apprendre la concentration et la maîtrise de soi en pratiquant un sport de précision.

Les enfants ont tous besoin d’extérioriser leur énergie.

Les enfants ont tous besoin d’extérioriser leur énergie Et quoi de mieux qu’un terrain de sport pour le faire ? Car en plus, il y a aura l’aspect jeu et amusement, qui plairont aux plus jeunes.

Se dépenser, voir ses améliorations au fil du temps, pratiquer un sport qui donnent des émotions, des joies et des tensions, partagez les frissons des matchs et de la compétition, autant de raisons qui plairont à vos enfants.

Toutefois, attention, le sport doit toujours rester un plaisir, qu’il soit pratiqué pour le loisir ou la compétition. Cela doit rester un espace de jeu et de joie. Encourager un enfant à faire du sport, c’est bien , le forcer, non.

Et mettre la pression sur ses loulous pour qu’ils terminent premier sera peut être bon pour votre égo de parents, mais destructeur pour vos enfants. Au stress de l’école s’ajoutera celui de la pratique sportive. Ce qui risque de ruiner tous les bienfaits que je vais vous citer.

Inscrivez vous à la NEWSLETTER afin de ne louper aucun conseil et recevez en cadeau le kit GRATUIT de démarrage de la parentalité positive.

Sur le plan physique

Outre le fait de construire une bonne base physique (une bonne charpente) que les jeunes pourront bénéficier toutes leurs vies, le sport permet de lutter contre la sédentarité, qui est un fléau de nos sociétés modernes.

sport enfant
sport enfant

Le sport renforce le squelette, garantit l’amélioration de la condition physique, notamment en fortifiant le cœur et les poumons. Et le sport aide les enfants à bien mouvoir leurs corps.

A l’heure où de plus en plus de jeunes sont avachies devant leurs télés ou leurs ordis, le fait d’aller taper dans un ballon ou courir dans un stade leur permettra de découvrir très tôt une bonne hygiène de vie.

Sur le plan psychologique

Sur le plan psychologique, les intérêts sont multiples. Déjà chez les jeunes, le sport va leur permettre d’acquérir l’autonomie et d’affirmer leur schéma corporel. Deplus, l’activité sportive améliore la coordination temporospatiale.

Des études ont montré que la pratique régulière du sport d’endurance permettait à des dépressifs légers de se sortir de leur maladie sans recourir aux médicaments. Dès lors, on comprend bien pourquoi cela va contribuer à l’épanouissement des plus jeunes, notamment en permettant d’évacuer les tensions de la journée, et ainsi de mieux se préparer au travail de l’école.

Le sport pourra favoriser chez un enfant énervé ou stressé le fait de se calmer et se détendre. Un enfant agressif apprendra à se maîtriser grâce à la pratique d’une activité physique.

Sur le plan de la socialisation

Bénéfice souvent négligé et pourtant très intéressant : la socialisation des enfants. Le sport est porteur de valeurs fortes au niveau éducatif : discipline, patience, concentration.

Selon le sport pratiqué, cela peut encourager l’esprit d’équipe, et de toute façon le respect de l’adversaire et les règles imposées. Le sport peut être un excellent moyen de se faire des amis.

Il y aura aussi le sentiment d’appartenance à un groupe, et la joie de lutter ensemble pour atteindre un but commun.

Un climat serein

L’activité doit se caser de façon naturelle dans l’emploi d’emploi des enfants qui a tendance à se charger de plus en plus, au point de ne plus leur laisser aucun répit. Il est évident que la pratique sportive doit s’insérer en douceur dans les occupations, afin de maintenir un équilibre sain et naturel.

A quel âge pratiquer ?

On peut commencer à pratiquer très jeunes. De 4 mois à 3 ans, on peut trouver par exemple les activités aquatiques et la gymnastique. Ensuite, dès 4 ans, on trouve les initiations au sport axées sur des activités ludiques alliant la tête aux muscles. C’est ainsi qu’on développe naturellement le goût du sport, qui sera un allié tout au long de la vie. Entre 7 et 12 ans, viendra le temps où l’enfant choisira son sport lui-même. Il choisira, selon ses goûts ou ses aptitudes entre sport individuel ou sport collectif. Il sera influencé par un copain, un grand frère ou un papa ou une maman sportif. Le principal, c’est qu’il s’épanouisse. Le sport apprendra aux plus agités la maîtrise de soi, aux plus timides la confiance en eux, aux renfermés l’autonomie, aux craintifs à prendre des décisions. Et bien sur, l’esprit d’équipe qui sera essentielle plus tard, dans la vie d’entreprise.

Les contre-indications chez l’enfant

Bien sur, avant chaque pratique sportive, il convient d’amener son enfant chez le médecin afin de pratiquer une visite médicale annuelle. Ceci afin de déceler d’éventuelles anomalies physiques qui pourraient être gênantes, ou qui pourraient nécessiter une adaptation de l’activité physique.

Le médecin sera à la recherche de malformations cardiaques, d’éventuels problèmes pulmonaires, d’une mauvaise posture de la colonne vertébrale, voire d’anomalie dans les cartilages de croissances.

Les maladies chroniques

Le fait qu’un enfant ait une maladie chronique n’est pas un frein à la pratique du sport. Même si cette dernière devra être adaptée bien sur. L’activité physique contribuera à améliorer la condition physique du pratiquant. Et, très important, cela permettra d’éliminer les différences dues à la maladie, et aura pour effet de valoriser l’enfant.

Notamment chez l’enfant asthmatique et diabétique. Dans le premier cas, tous les sports peuvent être pratiqués. A condition de bien s’échauffer et d’avoir toujours à disposition les médicaments pour son traitement. Concernant le diabète, le sport peut faire partie du traitement, en parallèle à l’insuline et le régime alimentaire. Il faudra toutefois être vigilent toutefois au risque d’hypoglycémie.

Conclusion

N’hésitez pas à partager et à faire connaitre cet article. Auprès de parents qui seraient intéressés par ce thème .

cliquez sur le lien si vous voulez connaitre plus la discipline positive 

je suis formateur en discipline positive de Jane Nelsen et Lynn Liott , j’anime des ateliers , des séminaires et des conférences sur comment appliquer la Discipline Positive,  dans votre vie familiale.

Et si vous voulez me connaitre plus , allez sur la page a propos ou présentation du blog . 

n’hésitez pas à me joindre par mail pour connaitre les dates des prochains ateliers.

Et laissez moi vos commentaires pour me dire si vous voulez plus d’articles comme celui ci sur le thème suivant : LE SPORT ET LES ENFANTS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.