5 phrases à ne pas dire à vos enfants


les phrases à ne pas dire à vos enfants / dimanche, février 18th, 2018

5 phrases à ne pas dire à vos enfants

Les phrases à ne pas dire à vos enfants. Je vais commencer une série d’articles que je posterai au fur et à mesure de leurs écritures sur le thème des « phrases à ne pas dire à vos enfants ».

Souvent, avec la fatigue et l’énervement, des mots ou des phrases malveillants , parfois blessants, sortent de notre bouche. On les regrette aussitôt. Parfois, heureusement moins souvent, on se dit : « ce n’est pas bien grave » ou « il ou elle l’a bien mérité ».

D’autres fois, ce sont juste des phrases qu’on a entendu toute notre enfance , et qui nous paraissent anodins, sans conséquences.

Mais si ces mots ou « phrases à ne pas dire à vos enfants » reviennent souvent dans vos relations avec vos loulous, ils sont peut être le syndrome des « phrases assassines » . Ca peut etre le révélateur d’une mauvaise relation mère fille , ou une relation mère fille toxique. Ou père fils . Je préparerai un article sur ce thème.

Dans tous les cas, il faut bien identifier les risques et les conséquences ce que l’on dit.

Et c’est pour cela qu’il faut vite repérer les phrases à ne pas dire à vos enfants.

« Tu es le plus beau, le plus fort, le plus intelligent »

Certes, il convient de valoriser ses enfants. Et il faut arrêter de les critiquer tout le temps.

Je connais des parents (peut être pessimistes) qui ne voient que le verre a moitié vide. Et tel des patrons d’entreprises, ils ne veulent féliciter leurs troupes, de peur de voir celles ci réclamer une augmentation (peut être double ration de bonbons 😛 ).

Pour information, si vous passez votre temps à critiquer votre enfant, sans jamais le valoriser , le jour ou il estimera que vous ne vous occupez pas assez de lui , et qu’il voudra attirer votre attention, il fera la seule chose qui vous fasse réagir : des bêtises. Et on sait maintenant que bon nombre de dérives d’ados auraient pu être évité si on avait écouté et compris (traduit) les appels au secours.

Donc il faut valoriser. Critiquer intelligemment. Mais attention, comme le métier de parent n’est décidément pas simple, mais alors pas simple du tout, il faut éviter d’en rajouter des tonnes.

Le qualifier de plus beau, plus fort, plus intelligent peut avoir un effet pervers. Car cela peut créer de l’anxiété de performance, et avoir l’effet indésirable de faire naitre une pression à celui qui l’a entendu, et qui veut tenir son rang.

Inscrivez vous à la NEWSLETTER afin de ne louper aucun conseil et recevez en cadeau le kit GRATUIT de démarrage de la parentalité positive.

« N’aie pas peur chez le dentiste, ça ne fait pas mal » 

Et prends moi pour un beubeuh aussi…Comment voulez vous convaincre un enfant d’être serein chez le dentiste avec ce genre de phrase ?

Car justement, cela envoie un message de danger. Et pourtant, c’est la première phrase qui me vient à l’esprit pour rassurer mes enfants quand on y va. Peut être parce que moi-même je crains le dentiste (tout ça à cause d’un boucher qui s’est recyclé en docteur pour les dents quand j’étais jeune…je plaisante). Mais c’est exactement le genre de phrase qui sent la supercherie et l’entourloupe.

Et encore, personnellement, on a de la chance d’avoir trouvé une dentiste très pédagogue et très douce avec les enfants. (je peux vous la conseiller en MP)

Un conseil, si vous n’avez pas peur du dentiste, vous pouvez passer avant eux, afin de leur montrer qu’il n’y a aucun souci. La force de l’exemple. Mais si le bruit de la roulette vous donne des suées froides, dans ce cas, évitez à tout prix, vous risquez de leur transmettre votre peur.

« Fais une bisou à tata »

Qui veut vous contenter en faisant cela ? Votre estime ? Et prouver aux autres que votre enfant est le plus poli de la terre ? Et que vous êtes un bon parent ? Encore et encore le regard des autres, le voila notre ennemi, en tant que parent, mais aussi en tant qu’être humain tout simplement.

Et pourtant, ce geste (le bisou) est un signe d’estime que donne votre enfant, mais qui n’enlève en rien l’amour qu’il porte sur les gens s’il ne veut pas le donner.

Et qu’on ne devrait pas surement pas forcer à faire s’il n’en a pas envie. Au risque de lui faire comprendre que ses émotions ne comptent pas, puisqu’elles sont contrôlées par ses parents. Et en gros, lui faire comprendre, ben que ce qu’il ressent n’a que peu d’importance.

« Ne pleure pas »

Typique des phrases à ne pas dire à vos enfants. L’inconvénient de cet ordre donné est qu’il demande à l’enfant de refouler son émotion.

La, vous envoyez un message clair, celui que vous n’estimez pas sa façon de l’exprimer. Cela peut créer des conflits chez l’enfant, et entraîner le refoulement de ses sentiments.

Par expérience, un de mes problèmes dans ma vie d’enfant et d’adolescent est de ne pas avoir su communiquer avec mes proches sur mes problèmes et mes peines. Et pourtant, le simple fait de parler à quelqu’un de quelque chose que l’on ressent, souvent négatif, suffit parfois juste à éliminer la peine.

Donc autant apprendre à nos enfants à le faire le plus tôt possible. En acceptant qu’il livre ses sentiments. En évitant de les nier, que ce soit nous en tant que parent, ou lui en tant que personne qui le ressent. Et en faisant tout pour qu’ils évitent de les refouler, et en lui apprenant à exprimer son ressenti par des mots.

«Ta sœur, elle, le fait. Tu devrais être capable!»

Encore une phrase à ne pas dire à vos enfants. Ici se posent deux problèmes. Tout d’abord, il faut savoir que on peut favoriser une compétition dans la fratrie pour conquérir la première place dans le cœur de maman et/ou de papa.

Personnellement (même si, comme tout le monde, je fais des erreurs en matière d’éducation), je fais tout pour éviter ce genre de situation. L’amour que l’on porte à nos enfants est inconditionnel, et pas tributaire d’un classement quelconque. Et je n’hésite pas à leur dire, encore et encore.

Cette phrase pourrait renforcer cette compétition, qui se transformera en rivalité. L’enfant pourra en conclure qu’il va devoir prendre le dessus sur son frère ou sa sœur, pour prendre la première place dans l’intérêt du parent. Cela voudrait dire aussi que l’amour se gagne…éventuellement au détriment des autres …belles ambiances à la maison en perspective.

De plus, ce genre de phrase est dévalorisante, surtout si le frère ou la sœur est plus jeune. Cela pourrait entrainer une baisse d’estime de la personne qui le subit.

Conclusion

Voila, j’en ai fini avec le premier article sur le sujet des phrases à ne pas dire à vos enfants. J’en prépare plein d’autres sur le même thème. Je les posterai au fur et à mesure de leur rédaction.

Vous pouvez mettre en commentaires les pires mots que l’on a pu vous dire . Que ce soient les parents, les professeurs ou des éducateurs. Personnellement, j’en ai entendu quelques un de cet article, plus par maladresse de mes parents que par méchanceté.

cliquez sur le lien si vous voulez connaitre plus la discipline positive 

je suis formateur en discipline positive de Jane Nelsen et Lynn Liott , j’anime des ateliers , des séminaires et des conférences sur ce qu’est la Discipline Positive. Si vous voulez me connaitre plus , allez sur la page a propos ou présentation du blog . 

n’hésitez pas  à me joindre par mail pour connaitre les dates des prochains ateliers.

6 réponses à « 5 phrases à ne pas dire à vos enfants »

  1. Salut,
    J’ai trouvé ton article , je suis donc passé voir. Dans les grandes lignes, je suis d’accord avec ton article. Mais pour ce qui est du fameux bisou à Tata, je n’adhère pas. Il faut enseigner à nos enfants la politesse à laquelle nous devons tous nous plier. Tous n’est pas qu’émotion et ne dois surtout pas l’être !! Sinon où irions nous ? Il faut prendre le temps d’expliquer à son enfant qu’il faut dire bonjour pour être poli, mais qu’une fois cette obligation sociale passée il n’est pas obligé de faire montre d’une tendresse particulière s’il n’en a pas envie. Si l’on n’enseigne pas à nos enfants à faire des efforts de temps en temps ils n’arriverons à rien dans la vie. Je suis partisane d’expliquer les choses dans la douceur, mais à respecter les règles basiques de la vie en société. Un enfant est assez intelligent pour comprendre et doit être assez fort pour faire un effort lorsque c’est nécessaire. Pour le reste qu’il s’épanouisse avec le plus de liberté possible. Aucun problème !

    1. bonjour , merci pour votre commentaire constructif. J’ajoute une précision. Je n’ai pas dit de ne pas favoriser la politesse , au contraire. Juste qu’un bisou est intime et qu’on ne doit pas forcer les enfants à en faire s’ils n’en ont pas envie . Merci de votre commentaire qui m’a permis d’éclairer ce point; a bientôt

    2. Hello,
      Je pense qu’il ne faut pas obliger les enfants à donner un bisou à la tata.
      Vous faites un raisonnement rationnel selon ce que vous avez appris et selon votre propre éducation.
      Hors l’enfant n’est pas capable de faire ces raisonnement car son cerveau n’est pas encore développé pour le faire. L’enfant avance avec les émotions, le jeu, etc.
      L’obliger risque de le braquer. Avec cela je ne veux pas dire qu’il ne faut pas apprendre la politesse. Mais chaque chose en son temps. 🙂

      On peut rajouter encore une phrase aussi : Tais-toi!
      C’est une phrase vraiment très forte que nous adulte on n’aimerait pas nous entendre dire. Pour les enfants c’est pareil.

      Merci pour cet article
      Bien cordialement,

  2. J’aime bien cet article, en parallèle pour être positif, quelles sont les types de phrases à dire à nos enfants ?
    J’imagine par exemple au lieu de « ne pleure pas », ce serait quelque chose comme « je comprends que tu aies mal, que tu sois triste, c’est normal que tu pleures. Dis moi ce que tu as ressenti, quelle émotion »… Mais est-ce qu’il y aurait autre chose que j’oublie ?

  3. oui David c est tout à fait ça :
    le prendre dans les bras , lui montrer qu’on comprend son émotion , qu’on la nie pas : elle existe , elle est la
    comme dit Dolto en plus : peut etre pleure t’il pour quelque chose qui nous parait anodin mais qui est important pour lui
    et lui demander pourquoi il pleure , qu’il exprime par des mots ce qu’il ressent
    c’est très important qu’il arrive à exprimer ses émotions par des mots
    bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.